Québec / Tadoussac

Vendredi 7 août 2015 au matin, nous prenons la route de Tadoussac. 220 km par la 138 Est en longeant le Saint-Laurent.

planTadoussac

J’ai garé Willy à quelques centaines de mètres de l’appartement, je m’en vais donc, seul, la chercher afin de la garer dans la cour de l’immeuble pour charger nos bagages.

J’arrive à la voiture et, avant de faire mes niveaux, je mets le contact: rien. La batterie est vide, la galère commence. Je vérifie l’huile, le liquide de refroidissement et quelques secondes plus tard je suis entouré par quatre policiers qui commencent à m’interroger. Ils me demandent d’abord ce qu’il y a dans la valise qui est dans mon coffre. Je la sors, leur montre la caisse à outils. Ensuite ils m’expliquent que je ne peux pas circuler au Canada en plaque française. Ils me demandent mes papiers que je n’ai pas et me voici embarqué à l’arrière de la voiture de police, comme dans les films américains.

Je fais donc une entrée triomphale à l’appartement, encadré par deux jeunes policiers. Ils vérifient les papiers, appellent leur hiérarchie et me disent que je ne peux rouler ainsi et que je dois appeler la SAC (Société des Assurances du Canada). Avec l’émotion, je confonds la SAC et la SAQ (Société des Alcools du Québec) et je ne comprends plus rien. J’appelle le numéro qu’il me laisse, personne ne répond. Je connais la SAC, je les ai contacté avant d’arriver au Québec, je ne comprends pas ce qu’ils viennent faire là-dedans.

Dix minutes plus tard, les policiers entrent dans l’appartement, commencent à me dire qu’ils vont saisir la voiture, puis nous disent que c’est une plaisanterie, qu’ils s’excusent et que nous sommes dans notre droit. Ils n’ont jamais été confrontés à ce cas et nous font même un papier à montrer à leurs confrères si toutefois nous nous faisons de nouveau arrêter.

Le propriétaire de l’appartement que nous louons me propose de m’aider à ponter la batterie, nous partons tous les deux mais le cas est difficile. La voiture démarre mais ne tient pas le ralenti sans l’aide de l’autre batterie, la dynamo ne chargeant pas suffisamment. Nous gardons le pied sur l’accélérateur à chaque feu, chaque stop ou chaque petit arrêt. Cinquante kilomètres plus tard, nous faisons le plein. Je coupe le contact et … elle redémarre.

Nous voici donc sur la 138 Est. Une petite pause panorama s’impose, Willy fait son effet.

IMG_2015   IMG_2014

La route est magnifique. Pas très roulante, mais magnifique.

IMG_2020   IMG_2032

Le midi, on s’arrête déjeuner et on tombe sur un félin …

IMG_2034   IMG_2035

Petite discussion avec les propriétaires, trois potes collectionneurs de Toy et de BMW. Ils nous félicitent pour la voiture, nous demandent pourquoi les câbles sont visibles dans le coffre, je leur explique la mésaventure du matin et … quand je veux démarrer, la batterie est à plat. Plus qu’à sortir les câbles.

IMG_2036   IMG_2033

Leur idée: la dynamo est assez puissante pour maintenir la charge mais pas assez pour recharger à fond la batterie. Ils me conseillent de laisser la batterie charger une nuit complète. Nous allons nous mettre en recherche d’un garage à l’arrivée à Tadoussac.

On continue notre route, une succession de forêts, de lacs, de rivières, c’est magnifique.

IMG_2037   IMG_2039

IMG_2040   IMG_2041

Nous arrivons en fin d’après-midi à Tadoussac et nous nous mettons dans la file pour prendre le bac.

IMG_2045   IMG_2042

Notre break, qui est de taille respectable, parait tout petit de ce côté de l’Atlantique.

IMG_2047   IMG_2048

Nous jetons vite nos affaires au motel réservé et nous partons à la recherche d’un garage. Il n’y en a qu’un seul, il est ouvert, je leur explique le problème et ils me mettent de suite Willy au chaud.

IMG_2076   IMG_2078

Nous verrons bien demain le résultat. Cela ne nous empêche pas de faire une balade dans Tadoussac.

IMG_2083   IMG_2084

IMG_2093   IMG_2096

IMG_2112   IMG_2120

IMG_2134   IMG_2142

IMG_2146

Les québécois refusent tout anglicisme …

IMG_2148

2 réflexions sur “ Québec / Tadoussac ”

  • 13 août 2015 à 12 h 20 min
    Permalink

    Oui, nous nous battons fort pour éviter d’être envahis par la langue anglaise. Ça m’avait d’ailleurs étonné de voir « STOP » sur les affiches en France l’année dernière! Mais il ne faut pas se leurrer, nous avons aussi tout plein d’anglicisme 🙁
    Quelle belle région Charlevoix et la Basse-Côte-Nord. Ces lacs et ces rivières qu’on voit de la route sont superbes. Profitez-en bien 🙂

    Réponse
  • 9 août 2015 à 11 h 20 min
    Permalink

    Reste cool ,avec la police local , ils on la guachette facile …. loll
    comme d’hab…. Superbe photos ,

    Réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *